Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

journal de bord de la vie d'un jeune français qui rêve de mondes inconnus et de pouvoir de l'esprit, arpentant la terre a la recherche de sa princesse

01 May

shibari

Publié par Shaman

d'entre les ombres que la petitesse de mon amour n'eclaire pas encore,

je sentirais sourdre les cordes qui te lieront à ton propre désir...

en neouds gordiens je te plierai à toi,

figeant en ton corps les élans de ton âme

sculpture de chanvre et de chair dans tes plus beaux caprices,

 

jadis art de torture aujourd'hui d'amour raffiné,

donner vie à ton abandon et le figer dans l'eternel,

comprendre que le desir se nourrit d'imobile ,

et rattrappe le temps en s'accelerant....

 

peut etre que plus le desir est immobile , plus le plaisir est grand....

comme des préliminaires tellement doux et lents

qu'explosent enfin avec plus de vivacité l'harmonie...de deux corps...de deux opposés fait pour s'unir...

 

 

oui, l'intensité du plaisir et de l'union vient de la lenteur à s'aimer exterieurement....

 

et puis savoir laisser l'exploser....

 

 

une image? le volcan...des millenaires de silence, une explosion, et une terre modifiée à jamais, tandis que s'écoulent en silence des langues de laves sensuelles mais devorantes...

 

oui.....savoir imobiliser la beauté en la sublimant, plus que le photographe ou le peintre qui joint à l'éternité la poussière et l'oubli, savoir tisser des liens pour sublimer l'instant présent dans son imobilité, une photo , un tableau qui pense, qui sent, qui ressent, à qui l'on empeche de faire sortir le plaisir avec consentement pour le faire jaillir soudain...

 

 

peut etre que l'ultime plaisir de l'amour est de savoir le canaliser en le retenant pour le faire jaillir au plus fort...

 

n'est ce pas l'art du kamasutra et de la retention?

 

apprendre à immobiliser pour avoir le plus pur...comme un chimiste en son laboratoire maintient sa solution sous le feu pour qu'elle ne puisse donner que ses effluves les plus pures...

 

tout comme le prisonnier libéré est le seul homme libre...et que celui qui est nait dans la liberté la salit....

 

 

 

le desir refreiné et guidé et le seul plaisr maitrisé...

 

la maitrise n'est pas l'absence, la maitrise , c'est etre face au paroxisme de ce que l'on recherche et comprendre que l'absence de ce que l'on a refusé en le releguant à un ru superficiel devient un lac avec un barage dont la puissance devient une energie...

 

Commenter cet article

lilian 02/05/2013 21:45


C'est pas faux....

Archives

À propos

journal de bord de la vie d'un jeune français qui rêve de mondes inconnus et de pouvoir de l'esprit, arpentant la terre a la recherche de sa princesse