Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

journal de bord de la vie d'un jeune français qui rêve de mondes inconnus et de pouvoir de l'esprit, arpentant la terre a la recherche de sa princesse

15 Feb

saint valentin ou le p'tit gars d'la rue

Publié par Shaman

C'matin j'ai croise dans la rue
Sur l'pave un p'tit enfant tout nu,
Qu'il etait sale et maigrelet
et j'ai tout fait pour l'eviter.

Mais y'avait qu'un seul trottoir
dans cette putain d'avenue!
Si j'aurais su j'aurais pas v'nu,
j'aurais change d'histoire.

Assis dans sa misere les yeux bandes,
la main tendue sa voix scandee:
"Un coeur ou deux , m'sieur dame, donnez,
J'ai plus d'travail moi s'il vous plait..."

J'l'aurais bien aider moi ce p'tit gars,
oh c'est pas que je voulais pas,
mais vu l'bout d'chaire moi qui m'restait,
qu'est ce qu'il en aurait fait?

Sur que c'est pas ces deux p'tites ailes
toutes grises froisses dans son p'tit dos
qui lui rendraient la vie plus belle
quand il d'viendrait ado...

l'avait un arc derriere son bras
sur qu'c'etait pour chasser les rats,
et deux trois fleches rafistolees
lui 'lavait plus rien a voler...

qu'la vie est dure pour ce p'tit bout,
l'ira pas loin moi qui vous 'l dis
la meme plus d'force pour etre debout
l'ira pas loin j'l'ai deja dis...

la pluie s'est remise a tomber
et j'voulais pas tomber malade,
y'a bien trop trucs qui font tomber,
comme ce p'tit mome et ses salades...

un peu plus loin sur l'meme pave,
encore une aveugle qui avait,
c'tait une vieille femme toute raide,
pour elle c'est sur plus besoin d'aide...

Y'a plus d'justice que j'vous dis...
y'a juste l'amour, seul, qui mendie...
Commenter cet article

Selma 15/02/2010 14:46


Mon âme est toujours en paix, et je t'embrasse de tout mon coeur...


Selma 15/02/2010 14:02



On ne voit bien qu'avec le coeur n'est ce pas ? Sauf si on l'enferme, on le baillonne ou on l'aveugle. Victor Hugo a écrit :
Aimons toujours! aimons encore!

Quand l'amour s'en va, l'espoir fuit.
L'amour, c'est le cri de l'aurore,
L'amour, c'est l'hymne de la nuit.


Ce que le flot dit aux rivages,
Ce que le vent dit aux vieux monts,
Ce que l'astre dit aux nuages,
C'est le mot ineffable: Aimons!


L'amour fait songer, vivre et croire.
Il a, pour réchauffer le coeur,
Un rayon de plus que la gloire,
Et ce rayon, c'est le bonheur!


Aime! qu'on les loue ou les blâme,
Toujours les grands coeurs aimeront:
Joins cette jeunesse de l'âme
A la jeunesse de ton front!


Aime, afin de charmer tes heures!
Afin qu'on voie en tes beaux yeux
Des voluptés intérieures
Le sourire mystérieux!


Aimons-nous toujours davantage!
Unissons-nous mieux chaque jour.
Les arbres croissent en feuillage;
Que notre âme croisse en amour!


Soyons le miroir et l'image!
Soyons la fleur et le parfum!
Les amants, qui, seuls sous l'ombrage,
Se sentent deux et ne sont qu'un!


Les poëtes cherchent les belles.
La femme, ange aux chastes faveurs,
Aime à rafraîchir sous ses ailes
Ces grands fronts brûlants et rêveurs.


Venez à nous, beautés touchantes!
Viens à moi, toi, mon bien, ma loi!
Ange! viens à moi quand tu chantes,
Et, quand tu pleures, viens à moi!


Nous seuls comprenons vos extases;
Car notre esprit n'est point moqueur;
Car les poëtes sont les vases
Où les femmes versent leur coeur.


Moi qui ne cherche dans ce monde
Que la seule réalité,
Moi qui laisse fuir comme l'onde
Tout ce qui n'est que vanité,


Je préfère, aux biens dont s'enivre
L'orgueil du soldat ou du roi,
L'ombre que tu fais sur mon livre
Quand ton front se penche sur moi.


Toute ambition allumée
Dans notre esprit, brasier subtil,
Tombe en cendre ou vole en fumée,
Et l'on se dit: «u'en reste-t-il?»


Tout plaisir, fleur à peine éclose
Dans notre avril sombre et terni,
S'effeuille et meurt, lys, myrte ou rose,
Et l'on se dit: «C'est donc fini!»


L'amour seul reste. O noble femme,
Si tu veux, dans ce vil séjour,
Garder ta foi, garder ton âme,
Garder ton Dieu, garde l'amour!
Conserve en ton coeur, sans rien craindre,
Dusses-tu pleurer et souffrir,
La flamme qui ne peut s'éteindre
Et la fleur qui ne peut mourir!


Archives

À propos

journal de bord de la vie d'un jeune français qui rêve de mondes inconnus et de pouvoir de l'esprit, arpentant la terre a la recherche de sa princesse