Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

journal de bord de la vie d'un jeune français qui rêve de mondes inconnus et de pouvoir de l'esprit, arpentant la terre a la recherche de sa princesse

10 Sep

moi ici, eux là bas...

Publié par Shaman

connaissez vous l'unité 731? camps d'extermination plus que d'experimentation en mandchourie où des médecins japonais faisaient des experiences "à la nazi" parfois ( souvent sans annesthesie sur des chinois bien avant la 2nde guerre mondiale)?(dont les médecins furent graciés par les américains contre le résultat de leur experiences...)
Connaissez vous les batailles de kodoko où des soldats australiens inexperimentés bravèrent le japon et empechèrent l'annexion de l'australie en 1944? et le 9ème bataillon russe en afghanistan exterminé deux jours aprés la fin de la guerre car oubliés? les soldats magrehbins enrôlés pour libérer la france pendant la seconde guerre et oubliés par le rascisme de nos contemporains?Les zoulous de la première guerre mondiale envoyés en première ligne ou les paysans du centre de la france ne sachant manier que la fourche?

non, ou si peu, à quoi cela nous servirait il de toute façon, il y a tant d'histoires que nous ignorons.
chaque peuple a ses guerres, ses traitres et ses héros, ses êtres ignobles ou tant humains...
qu'est ce qu'un crime de guerre pour celui qui a connu la douleur et l'absurdité des combats...????

relisez ce texte que j'ai écris , "remake" du Shéma de primo levi, extrait de"si c'est un homme", article intitulé " la peste soit sur vos deux maisons".

ce soir , je n'ai pas de haine, pas d'état d'âme, pas d'amour, pas d'histoire à raconter...


je regarde, ce monde qui vit, sans jugement, et vu que nous avons une part de responsabilités, alors, je me demande quelle est la mienne...


si je peux changer quelque chose? ne le devrai-je donc pas? penser à quelque chose n'est ce déja pas la commencer?


" Un jour, le sage dit à l'empereur:
-ta pensée est limitée, mais tout ce que tu peux imaginer existe."

pourquoi l'univers, teohlogique ou scientifique, ferait qu'il naitrait en nous des idées qui ne devraient pas voir le jour?
regardons la nature...
y a t-il vraiment quelque création inutile?

Certes me diriez vous; mais les poules et les manchots ont des ailes dont ils ne se servent pas, l'appendice humain est inutile?
pourquoi des êtres tombent amoureux d'êtres qui les ignoreront toutes leurs vies?

pourquoi des êtres inventent tant de religions si différentes mais vouent tous leurs vies à cela?

"Le sage a dit: il n'y a pas un nuage dans le ciel qui n'est sa raison d'être."


Facile à dire...
Facile à écrire...
Facile à mourir...

Mais comment les vivre?

L'éducation est elle vraiment si importante?
La mienne est plus torture que sagesse, plus rebelle qu'harmonisante...

je ne connais aucune équipe de foot, bien peu les gouvernements, je ne sais pas vraiment ce qu'est être de gauche ou de droite,
je connais les religions sans connaitre l'amour de croire juste pour être heureux...
et sans vanité, je connais dieu, sans savoir qu'il marche à mes côtés.

Dieu, votre plus grande bataille...
Mais quel est donc ce doigt qui montre la lune? l'index, le majeur, l'auriculaire?
à qui est cette main? est -ce la gauche ou la droite?

tant de questions, trop de questions...

alors, à l'instar de michel ange parlant de ses sculptures,
je dirais:
ecrire, c'est mettre des milliers de lettres sur un bout de papier, et enlever celles qui n'ont pas leur places, et laisser la marche du monde réunir celle qui doivent se rassembler.
Et tant mieux si pour nous si elles ont un sens, tant pis pour nous si nous ne comprenons pas, l'ecrivain est l'automne d'une feuille vierge  dont l'immaculée est l'abondance de sens...nous faisons tomber les sens qui ont déja été exprimé, et ceux qui n'ont pas encore de place dans notre imaginaire...les saisons sont comme les révolutions, elles passent mais reviennent, quand les fruits qu'elles ont semé tombent et renaissent, elles élaguent et fortifient...aprés elles vient l'hiver, puis le printemps, dans ce printemps naissent les vents qui reviennent en automne, guidés par les hirondelles...



sacré michel ange, la légende raconte qu'il finit aveugle à force de peindre à la bougie...

ainsi sommes nous, notre état d'adulte nous fait choisir un chemin qui nous est propre, et nous voulant tant le continuer 'tant il est notre, que nous ne voyons plus que lui, et par ce, nous perdons de vue la voie des autres qui nous entourent...
alors, notre voie devient une embuche à nos semblables; et le mieux que l'on puisse faire pour notre patrie, celle que forme les descendants de tous nos pères, c'est de l'arreter.

Malheureusement, nous avons mit tant de temps , de souffrances et d'espoirs dans cette voie, que nous ne voulons nous en séparer, comme si cela était notre unique existence; alors, en tentant de sauver ce que l'on croit être notre seul honneur, nous vouons à l'échec des dizaines d'autres voies qui pourraient s'appuyer sur nos erreurs, et surtout, ne pas les recommencer...

L'orgueil, vanité des chiens,dernier rempart entre la sagesse et l'autonomie, dont l'enfant est la liberté..

Parce que nous nous sommes trompés et sommes devenus si forts, nous pensons que ceux qui nous succèdent devraient prendre la même voie...
aimez vous si peu que vous vousdriez qu'ils vivent vos souffrances?

Khalil Gibran a dit:
Si nous trébuchons sur une pierre, c'est pour prevenir ceux qui nous succèdent qu'ici il y a un obstacle, et pour rappeler à ceux qui nous ont précéder qu'ils ne l'ont pas enlevé.


Vanité que de se croire un jardin pour un palais,
richesse et honneur à celui qui est une fleur pour une princesse...

à nos coeurs toujours pour elle...






Commenter cet article

Selma 18/09/2009 22:00

Choc des photos ! Poids des mots.Et un jour une femme dont le regard vous frôle Vous porte sur ses épaules Comme elle porte le monde Et jusqu'à bout de force Recouvre de son écorce Vos plaies les plus profondes Puis un jour une femme Met sa main dans la votre Pour vous parler d'un autre Parce qu'elle porte le monde Et jusqu'au bout d'elle même Vous prouve qu'elle vous aime Par l'amour qu'elle inonde...  Florent Pagny

lilian Noiret 11/09/2009 13:08

Texte sublime ma foi... je pense être dans le même état d'esprit que toi en ce moment... Gibran est vraiment très bon, as-tu lu Esprits rebelles ? je le relis et vraiment je pense avoir compris beaucoup de chose à travers ce livre... sur moi-même et un peu sur la nature humaine...
sinon, pour les révolutions dont tu évoque le nom, je citeré Kant qui écrit cela 5 ans avt la Révolution française, [tu peux me traiter de connard de philosophe ;)]
"Une révolution peut bien entraîner une chute dudespotisme personnel et de l'oppression intéressée et ou ambitieuse, mais jamais une vraie réforme de la méthode de pensée ; au contraire, de nouveaux préjugés surgiront qui serviront, aussi bien que les anciens, de lisière à la grande masse privée de pensée."    Autrement dit, si on veut faire la révolution, il faut d'abord la faire dans la tête et surtout, pour reprendre un terme kantien, avoir le courage "d'user de son entendement". Ce que, malheureusement, peu de gens font ! La télé réalité, la politique spectacle, la publicité... contribuent à nous rendre servile et veule ; égoiste et paresseux... Sortons de cette facilité (comme le savoir wikipédia par exemple) et entrons dans la recherche permanente de connaissance et de savoir, comme une guerre spirituelle contre nous-même.Tout ça pour dire que je suis d'accord avec toi... Sapere aude ! ("Ose savoir !")
 
Pax

Shaman 11/09/2009 01:01

mon dieu, quel qu'il soit! je l'aime, oh oui je l'aime, mais je n'en suis pas digne, l'amour courtois, chevalier de princesse inaccesible, amour jamais bafoué , liberté!!

Archives

À propos

journal de bord de la vie d'un jeune français qui rêve de mondes inconnus et de pouvoir de l'esprit, arpentant la terre a la recherche de sa princesse