Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

journal de bord de la vie d'un jeune français qui rêve de mondes inconnus et de pouvoir de l'esprit, arpentant la terre a la recherche de sa princesse

08 Sep

ce soir j'ai l'océan à l'âme de fond...

Publié par Shaman

ce soir,
j'ai l'océan à l'âme.
il ne pleut plus dans ma mémoire,
mais l'écume de celle ci balbutie en cette page.
certes il est doux de naviguer sous les cieux,
mais quel repos que d'atteindre un rivage!

j'aime pourtant le silence sans vagues de la nuit,
et j'aime aussi le fracas des hautes vagues contre la coque .

J'aime le reflet de la lune
 blessée par mon sillage,
et j'aime l'eblouissant éclat du lever du jour.
J'aime le roulis du voyage qui balance eternellement d'un coté et de l'autre de notre but.

qu'il est doux de s'accompagner de nymphes marines,
sirènes ephemeres aux chants de lucifer,
qu'il est doux de se vautrer dans la puissance des tempêtes,

ô dieu, la liberté doit elle donc toujours s'accompagner de solitude tant qu'on ne l'a pas véritablement conquise?

je voudrais plonger en ces remous et me fondre en dedans,
en devenir l'ondée marine qui frappe les littoraux mais guide les navires.

Si j'étais ces vagues, je ne séparerai les terres que pour faire comprendre à ceux qui les rejoignent l'humilité, le respect, et la sagesse qu'il faut pour en être digne.

Si j'étais ces vagues, je serai les palpitations d'un coeur plus grand que tout être,
je bercerai les âmes bléssées,
j'abreuverai celles qui ont soif d'aventure,
j'exilerai celles que l'on doit proteger, et dans un dernier regard,
je recueillerai celles dont les naufrages ont eu raison.

je caresserai le soir les rayons du soleil sur un sable si doux,
j'eleverai en mon sein des merveilles que nul homme ne pourrait voir,

j'emporterai dans des bouteilles des prières à l'insondable,
les hommes me verraient comme l'infini, comme une porte vers l'avant ou la fin.




si j'étais une vague , je déposerais chaque soir sur sa plage,une fleur de corail à la blanche rosée d'écume,
si j'étais une vague, je laverai son corps de mon corps,
 je porterai ses rêves jusqu'au bout du monde et jusqu'à ses pieds que je laverais de mes soupirs...

Mais je ne suis qu'une goutte d'eau de pluie qu'un orage a délaissé...
Et nue sur la terre , j'attends le lever de l'astre pour le rejoindre dans sa chaleur














"comment faire pour qu'une goutte d'eau de se dessèche jamais?
-en la jetant dans la mer..."
                                                                          extrait du film "Samsara"






Commenter cet article

Shaman 08/09/2009 23:04

tapette, "la mer c'est dégueulasse , les poissons baisent dedans", et puis les femmes de marins , ça attends sur des bites d'amarrages!!dédicaces à Renaud

Archives

À propos

journal de bord de la vie d'un jeune français qui rêve de mondes inconnus et de pouvoir de l'esprit, arpentant la terre a la recherche de sa princesse